Just another WordPress site

21, Sep 2022
Bundesliga : Comment dynamiser une pharmacie ?

Lors de la création de la Bundesliga en 1963, le Freiburger FC évolue en Regionalliga Sud (équivalent D2). Le sponsor Nike règle d’un coup la totalité de la somme de son partenariat (75 millions d’euros) avec le club de la Ruhr et la société énergétique RAG signe l’un des contrats les plus juteux de la Bundesliga (8,5 millions d’euros par an), malgré la situation critique du club. Dans les minutes qui suivent, Karim Benzema marque deux buts aux 57e et 59e minutes et renverse la situation en faveur de la France qui alourdit la marque par Paul Pogba à la 75e minute d’une frappe aux 25 mètres. Incapable de marquer, l’AJA va encaisser deux buts coup sur coup, d’abord sur un pénalty après une faute de Sylla, puis sur une frappe de Boussaha consécutive à un corner. Cette victoire replace l’AJA à égalité de points avec son adversaire du jour et à cinq points de la troisième place occupée par le FC Metz. Le match suivant conduit les Auxerrois sur un terrain connu du président Guy Cotret, celui du Paris FC, dernier du championnat avec une seule victoire. Malgré les bonnes intentions affichées, le début de match est catastrophique : les Lorrains mènent 2-0 après seulement dix minutes de jeu.

La Team Melli qui avait été réduite à 10 dans les 10 dernières minutes de la partie, a concédé le deuxième but irakien dans les arrêts de jeu du match mais reste au contact de Bahreïn, qui a été accroché dans le même temps à la surprise générale à Hong Kong (0-0) et qui occupe provisoirement la 2e place du groupe avec 2 points d’avance sur les Perses à l’issue de la phase aller, tandis que l’Irak est en tête de la poule avec 4 longueurs d’avance sur son rival. Pour la première fois de la saison, les Icaunais jouent leur match le lundi soir et connaissent donc les résultats de toutes les autres équipes avant de jouer : seul le FC Metz gagne parmi les équipes de tête. Les Parisiens se procurent également des occasions, mais la mi-temps est sifflée sur cet avantage d’un but pour les Icaunais. À dix minutes du terme de la rencontre, les Parisiens égalisent par Camara, sur une passe décisive de Diarra.

L’occasion la plus dangereuse vient cinq minutes avant la mi-temps, quand une frappe d’Aguilar termine sa course sur la transversale du but corse. Une dizaine de minutes plus tard, Courtet frappe sur la transversale puis, dans la foulée, marque et redonne l’avantage à son équipe. Ce temps de jeu lui suffit toutefois pour délivrer une passe décisive pour Gaëtan Courtet, qui marque à la demi-heure de jeu, et répond ainsi à l’ouverture du score niortaise cinq minutes plus tôt. Le match a lieu à Beauvais, comme pour chaque match à domicile du Red Star, le stade Bauer n’étant pas aux normes pour la Ligue 2. Les Ajaïstes se montrent entreprenants dès le début de la rencontre, qui se joue d’abord, comme les trois précédentes confrontations entre les deux équipes depuis le début de saison (en match amical d’avant saison, en coupe de la Ligue et en L2), sur coup de pied arrêté : Gaëtan Courtet trouve la tête de Seyrou Guirassy, qui ouvre le score un peu après le premier quart d’heure de jeu. Il touche même le poteau sur un bel enchainement contrôle de la poitrine-frappe à la trente-septième minute de jeu, deux minutes après l’ouverture du score madrilène, Nacho ayant profité d’une erreur d’appréciation du gardien allemand Kevin Trapp.

L’attaquant auxerrois décide de frapper lui-même le pénalty qui en résulte, mais sa frappe arrive sur le poteau droit du gardien de but adverse. Il est remplacé par Ruben Aguilar, qui occupait jusque-là le côté droit de la défense, lui-même remplacé par Grégoire Lefebvre, l’habituel milieu de terrain, qui avait déjà occupé ce poste pendant la blessure d’Aguilar en début de saison. D’autre part, cette rencontre marque le retour de Vincent Gragnic sous les couleurs ajaïstes après une longue période d’absence, en raison d’une blessure au tendon d’Achille, mais aussi de Brahim Konaté, écarté des terrains par une douleur au dos. Les Auxerrois commencent idéalement la rencontre : en dix minutes, Courtet marque un but refusé pour hors-jeu, puis Guirassy ouvre le score d’une tête sur un centre de Vincent. Vincent Gragnic, entré en jeu lors des 4 derniers matchs, qui est titularisé, pour la première fois depuis presque un an. À la moitié de la première période, le capitaine nancéien Clément Lenglet est exclu par l’arbitre à la suite d’une faute dans la surface de réparation sur Guirassy.

Consultez notre page Web pour en savoir plus sur wolfsburg foot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.